0

Les comtes et le château à travers l’histoire

Faites défiler

Comme une forteresse du haut de la colline, le plus grand château médiéval de Slovénie contrôle de loin toutes les voies de circulation vers le centre de Celje.

Les premières fondations du vieux château de Celje étaient déjà construites au cours de la seconde moitié du XIIe siècle. Depuis lors, le bâtiment du château a été témoin de nombreux tournants de l’histoire. Le vieux château de Celje est surtout connu pour abriter les comtes de Celje, la dynastie de souverains la plus influente de Slovénie. Les souvenirs du passé sont conservés par des légendes passionnantes, des expositions et des expériences interactives. Durant la période la plus chaude de l’année, les programmes « Histoires vivantes », regroupant des associations culturelles et historiques de toute la Slovénie, ont lieu chaque week-end. La cour du château est particulièrement animée pendant le week-end médiéval d’été et le « Festival du château de Celje », lorsque la scène s’illumine avec des représentations de vedettes de la musique et de la comédie musicale « Veronika de Desenice ».

Bien avant que Celje ne soit marquée de trois étoiles, elle prospéra au confluent des trois rivières et au cœur des rencontres commerciales de l’ancienne Europe, sur la route de l’ambre entre la Baltique et la Méditerranée. Les vigoureux Celtes, qui succédèrent aux Illyriens, construisirent ici le village de Keleia, qui s’enrichit grâce au commerce du fer. Plus tard, les Romains contribuèrent à l’essor de l’antique Celeia, l’une des villes les plus importantes de la province du Norique. Puis se développa le village médiéval, et sur la falaise au-dessus de la rivière Savinja apparut le vieux château de Celje, qui s’étendit sur toute la colline au fil des siècles et commença à éveiller de près ou de loin la crainte. Avec le château, mythes et légendes se propagèrent. Il se chuchotait que dans l’un de ses tunnels souterrains, qui reliait le château à la partie inférieure de Celje, on pouvait y chevaucher à cheval.

Les premiers propriétaires du vieux château de Celje étaient les comtes de la Carinthie slovène (Vovbržani). En 1333, après des luttes de succession prolongées, les seigneurs de Žovnek héritèrent du château dont ils prirent le nom pour se baptiser « les comtes de Celje » et écrivirent le premier chapitre de l’histoire de la dynastie de souverains la plus influente de Slovénie. Les comtes de Celje commencèrent à transformer cette forteresse stratégique et froide en une résidence plus confortable. Ils érigèrent un nouveau palais offrant plus de confort d’habitation. Les deux étages supérieurs étaient même chauffés ! L’architecture d’origine n’était plus suffisante pour défendre l’ensemble du château. Ils construisirent alors une tour de défense interne de quatre étages (tour Frédéric) et agrandirent les remparts du château qui furent équipés de deux tours, d’une couronne murale et d’un couloir de défense en bois qu’il est possible d’utiliser encore aujourd’hui. Au cours de la seconde moitié du XVe siècle, lorsque les étoiles de Celje brillaient au plus fort, une puissante tour pentagonale fut érigée, une tranchée fut creusée et le cœur du château reçut une nouvelle entrée protégée d’un pont-levis.

Les comtes de Celje sont l’histoire d’une ascension fulgurante. Au sommet de leur pouvoir, ils possédaient plus de 120 châteaux et domaines. En devenant l’une des dynasties les plus influentes de l’Europe médiévale, ils comptaient ainsi de nombreux alliés, mais également de nombreux ennemis. Leurs principaux adversaires furent les célèbres Habsbourg. Toute la cavalerie de chevaliers et de soldats fut entraînée par les villageois et les fonctions de défense du château devaient fonctionner comme une machine bien huilée. En cas d’embuscade, une réserve de blé était reliée par un tunnel secret afin que l’attaquant n’affamât pas les habitants du château. Les guides actuels des visites du château aiment raconter ce qui se passait lorsque le pont se levait et que les tireurs d’élite de Celje étaient placés au-dessus. Les étrangers étaient accueillis par des tirs de flèches, ce qui ne se fait plus aujourd’hui.

À la mort d’Ulric de Celje, le dernier comte de Celje, de graves conflits éclatèrent en raison de l’héritage. Les murs étaient équipés de lignes de tir et de positions de défense, à travers lesquelles les tireurs pouvaient cibler les attaquants tout en étant protégés. Les murs furent taillés en dents de scie, et le long du sol furent installés des niches avec des munitions pour les armes à feu lourdes. Après l’extinction de la célèbre famille de Celje, tout passa aux Habsbourg selon le contrat d’héritage préalablement signé. Le vieux château de Celje est devenu une légende que le temps a commencé à abimer. Aujourd’hui, le bâtiment rénové du château témoigne de l’ancienne gloire et reste le symbole de la famille aristocratique la plus puissante ayant jamais habitée en Slovénie.

Bien que les pas et les éperons des grands de Celje ne résonnent plus dans le château, leurs admirateurs, les interprètes d’associations culturelles et historiques éveillent leur souvenir en accueillant fièrement les visiteurs du château comme des chevaliers et des dames de la cour. L’histoire vivante, la réalité virtuelle, les concerts et les mariages dans la cour du château invitent tous ceux qui veulent se plonger dans l’histoire du Moyen Âge et se sentir un instant comme un vrai comte.

Le site Web utilise les cookies pour faire fonctionner correctement le site Web et pour améliorer vos expériences. Pour plus d’informations voir

J’autorise l’utilisation des données à toutes les fins ci-dessous